ionontimangio vegan style
Home Azione Eventi Chaque année aux Iles Féroé (Danemark) a lieu un véritable massacre de...

Vous êtes peu nombreux à le savoir mais chaque année aux Iles Féroé (Danemark) a lieu un véritable massacre de dauphins Calderon, connus pour leur sociabilité. Près de 1 500 globicéphales trouveraient ainsi la mort, massacrés avec une barbarie inconcevable, et ce, gratuitement. Une boucherie d’une cruauté sans égale, qui serait une ancienne tradition.

En effet, les habitants des îles Feroe, qui se félicitent d’avoir conservé la culture et la langue originelles, se prouvent « leur virilité » en procédant au cours d’une prétendue cérémonie initiatique qui aurait 1000 ans d’existence, à un massacre de dauphins Calderon, des proies faciles…

Les dauphins sont certes très intelligents mais ils ne conçoivent pas la cruauté dont font preuve les humains et laissent la curiosité les gagner lorsqu’ils aperçoivent ces « animaux » en combinaison de caoutchouc au bord du rivage. C’est alors que les jeunes gens sortent leur couteau et les abattent.

Ce “génocide” (qui rappelle celui des requins) se répète chaque année sans que les choses ne bougent, on en reste bouche bée. Qui aurait pu imaginer qu’à notre époque, de tels rituels sanguinaires existaient encore et surtout pour initier de jeunes hommes à affirmer leur « puissance »?

Il faut prendre conscience que ce massacre collectif qui a lieu dans une ambiance festive est une véritable tradition dans ces îles, à tel point que les enfants mêmes y participent, étant mis spécialement en congés afin de pouvoir assister à ce carnage.

Dès le plus jeune âge, on leur montre ces massacres, en leur promettant que lorsqu’ils seront grands, ils pourront eux aussi se baigner dans cette mer de sang. En attendant, ils se promènent sur la plage et sautent sur le dos des globicéphales agonisant. Rappelons que ceci se passe en Europe! A quelques encablures de la France et de l’Angleterre…

Par ailleurs, le Danemark aurait signé des engagements pour la sauvegarde des mammifères et condamnant ainsi ces horribles actes; mais ces îles ayant une certaine autonomie politique, ces massacres se poursuivent encore aujourd’hui!

« Bien que nous soyons sans doute déjà très occupés à protester contre les chasses aux dauphins menées à Taiji ou Futo, contre les expéditions illégales et meurtrières de la flotte japonaise dans les sanctuaires des ultimes baleines en Antarctique, contre les baleiniers islandais et norvégiens (…), il ne faudrait pas pour autant oublier qu’un tout petit pays de l’Atlantique Nord continue chaque année à torturer des familles entières de globicéphales avec une cruauté ahurissante » a déclaré le Commandant Paul Watson.

Responder

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.